Une écoute et un suivi adaptés à vos besoins...


R E F E R E N C E S


Master II en Sophrologie Caycedienne - gestion du stress - Energéticienne

Sexo-thérapeute et Pedorelaxologue diplômée
de l'Institut Supérieur de Psycho Somatosynthèse

Membre de la Fédération Internationale de Relaxologie (F.I.R)

Analyste : Approche centrée sur la personne (A.C.P) - C. Rogers

REIKI Usui premier degré
- Thérapeute holistique

Auteur d'articles sur le reéquilibrage énergétique,
la relation d'aide et la communication non verbale

Prévention des risques psychosociaux en entreprise (R.P.S)


Diplômée de l'ENSAD - D.N.S.E.P : Département Communication


Responsabilité civile, médicale et professionnelle thérapeute :
Laure d'Orcemont n°971000078850B50




 
Le Code de Déontologie suivant a été établi en 1989
Commission Nationale de Tours


 
 

PRÉAMBULE
Le respect de la personne humaine dans sa dimension psychique est un droit inaliénable.
Le présent Code de Déontologie est destiné à servir de règle professionnelle, quels que soient les modes d'exercice de ce cadre professionnel. Sa finalité est avant tout de protéger le public et les thérapeutes contre les mésusages de la psychothérapie. Les organisations professionnelles signataires du présent Code s'emploient à le faire connaître et respecter.


PRINCIPES GÉNÉRAUX
La complexité des situations psychologiques s'oppose à la simple application systématique de règles pratiques. Le respect des règles du présent Code de Déontologie repose sur une réflexion éthique et une capacité de discernement, dans l'observance des grands principes suivants:
 

  • 1/ Respect des droits de la personne
Le thérapeute réfère son exercice aux principes édictés par les législations nationale, européenne et internationale sur le respect des droits fondamentaux des personnes, et spécialement de leur dignité, de leur liberté et de leur protection. Il n'intervient qu'avec le consentement libre et éclairé des personnes concernées. Réciproquement, toute personne doit pouvoir s'adresser directement et librement à lui. Le thérapeute préserve la vie privée des personnes en garantissant le respect du secret professionnel.
  • 2/ Compétence

Le thérapeute tient ses compétences de connaissances théoriques et d'une formation à discerner son implication personnelle dans la compréhension d'autrui. Chaque thérapeute est garant de ses qualifications particulières et définit ses limites propres, compte tenu de sa formation et de son expérience. Il refuse toute intervention lorsqu'il sait ne pas avoir les compétences requises.

  • 3/ Responsabilité
Outre les responsabilités définies par la loi commune, le thérapeute a une responsabilité professionnelle. Il s'attache à ce que ses interventions se conforment aux règles du présent Code. Dans le cadre de ses compétences professionnelles, il décide du choix et de l'application des méthodes et techniques qu'il conçoit et met en oeuvre.
  • 4/ Probité

Le thérapeute a un devoir de probité dans toutes ses relations professionnelles. Ce devoir fonde l'observance des règles déontologiques et son effort continu pour affiner ses interventions, préciser ses méthodes et définir ses buts.

  • 5/ Qualité scientifique

Les modes d'intervention choisis par le thérapeute doivent pouvoir faire l'objet d'une explicitation raisonnée de leurs fondements théoriques et de leur construction.

  • 6/ Respect du but assigné

Les dispositifs méthodologiques mis en place par le thérapeute répondent aux motifs de ses interventions, et à eux seulement. Tout en construisant son intervention dans le respect du but assigné.

 

CODE DE DÉONTOLOGIE DES SOPHROLOGUES

 

Le présent code de déontologie est le socle commun des sophrologues adhérents à la Chambre Syndicale de la Sophrologie. Il définit leurs engagements envers le public, leurs clients et la profession et garantit l’éthique professionnelle des sophrologues.


Article 1
Les sophrologues s’engagent à affirmer l’égalité entre les personnes et à en respecter l’originalité et la dignité.

Article 2
Les sophrologues s’engagent à interdire toute propagande ou prosélytisme religieux ou idéologique au sein de leurs cabinets ou lieux d’intervention. Ils s’engagent à lutter contre toutes les dérives sectaires dont ils seraient témoins.

Article 3
Les sophrologues s’engagent à respecter et à protéger l’intégrité physique et psychique des personnes sous leur responsabilité.

Article 4
Les sophrologues s’engagent à respecter la confidentialité des informations collectées durant leurs accompagnements individuels ou de groupes.

Article 5
Les sophrologues s’engagent à respecter et à faire respecter la législation en vigueur.

Article 6
Les sophrologues s’engagent à actualiser régulièrement leurs savoirs et leurs compétences afin de répondre aux attentes du public et aux évolutions de la sophrologie.

Article 7
Les sophrologues s’engagent à diffuser des offres claires et compréhensibles par le public. Ces offres doivent définir les modalités d’accompagnement, les objectifs visés et les limites de la sophrologie.

Article 8
Les sophrologues s’engagent à ne pas diffuser d’informations pouvant induire le public ou les médias en erreur ou nuisant à l’image de la profession.

Article 9
Les sophrologues s’engagent à user de leur droit de rectification auprès des médias afin de contribuer au sérieux des informations communiquées au public sur la sophrologie.

Article 10
Les sophrologues s’engagent à respecter les concepts et principes généraux de la sophrologie. Ils s’engagent également à ne pas dénaturer ou amalgamer la sophrologie avec d’autres techniques sans que leurs clients en soient avertis.

Article 11
Les sophrologues s’engagent à respecter les limites de leurs compétences et à orienter leurs clients vers un autre professionnel lorsque celui-ci nécessite un traitement ou une aide thérapeutique ne relevant pas de leurs compétences.

Article 12
Les sophrologues s’engagent à ne pas se substituer aux professionnels de santé, à ne pas prodiguer de diagnostic, de prescriptions médicales et à ne pas interférer avec des traitements médicaux en cours.

Article 13
Les sophrologues s’engagent à conserver leur éthique professionnelle lorsqu’ils interviennent sous l’autorité d’une entreprise ou d’un organisme.

Article 14
Les sophrologues s’engagent, dans la mesure du possible, à proposer un confrère à leurs clients lorsqu’ils seront dans l’impossibilité à fournir leurs services.

Article 15
Les sophrologues s’engagent à entretenir des relations confraternelles de respect et de courtoisie, d’honnêteté et de bonne foi avec les autres sophrologues.

 

 
Laure d'Orcemont - Coach thérapeute - Master en Sophrologie Caycédienne - Gestion du stress - A.C.P - Tous droits réservés - copyright (c)2011/2017 - http://www.arbredevie-coach.com
Référencement Google de votre site.